Thème 1 - Troubles affectifs : risque bio-environnemental et résilience

Marie-Laure Ancelin, Directrice de l'unité

Nos principaux projets concernent la caractérisation des facteurs de risque et de protection (résilience) des troubles neuropsychiatriques, l'identification de biomarqueurs ainsi que l'évaluation de leur prise en charge. L'objectif est de mieux comprendre les mécanismes à l'origine des pathologies neuropsychiatriques et de leur hétérogénéité en développant des modèles étiologiques valides des processus pathologiques. Notre approche repose sur plusieurs études épidémiologiques et cliniques et une large palette de données biologiques, environnementales, psychosociales, pharmacologiques et cliniques ainsi que sur l'imagerie cérébrale. A terme, elle permettra d'élaborer des stratégies de prévention et de traitement innovantes et améliorer les modes de prise en charge.

1. Le projet ESPRIT-GENEPI évalue le rôle du stress et de facteurs (épi)génétiques dans la survenue des troubles affectifs tardifs (dépressifs et anxieux). Il est basé sur la cohorte ESPRIT en population générale : 1863 sujets de plus de 65 ans suivis plus de 14 ans, ayant eu un examen neuropsychiatrique et cardiovasculaire, une IRM, un enregistrement polysomnographique et des prélèvements biologiques avec constitution de banque d'ADN. Notre hypothèse est que l'accumulation de traumas au cours de la vie ou une mauvaise gestion du stress chez des sujets génétiquement vulnérables pourraient conduire à un dysfonctionnement des systèmes biologiques liés au stress et à un risque accru de troubles affectifs. Ces interactions Gene x Environnement seraient médiées par des mécanismes épigénétiques que nous évaluerons selon 2 approches : EWAS de l'épigénome entier et méthylation de gènes candidats. Des marqueurs physiopathologiques du stress (cortisol, sommeil, IRM...) seront examinés en tant qu'endophénotypes intermédiaires entre facteurs (épi)génétiques et phénotypes psychiatriques.

2. Le rôle prédictif de différents marqueurs des systèmes de régulation du stress, e.g. biologiques (axe Hypothalamo-Hypophyso-Surrénalien, Système Nerveux Autonome, charge allostatique), psychologiques (péritraumatiques) ou cliniques est évalué au sein de 2 cohortes cliniques : PHOENIX pour la survenue et la chronicisation des symptômes post-traumatiques et dépressifs à la suite d'exposition à un événement de vie grave et EVEREST pour l'évolution de ces symptômes chez des patients traités avec la thérapie EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing). En parallèle, nous nous intéressons aux facteurs biologiques et psychosociaux de résilience, qui facilitent la récupération à la suite de l'exposition traumatique ou la rémission à la suite d'une psychothérapie.

3. L'étude longitudinale REMEMBER/13 Novembre (coll. avec Inserm U1077, F Eustache) s'intéresse aux marqueurs neurobiologiques structuraux et fonctionnels prédictifs du trouble de stress post-traumatique chez 180 sujets (60 témoins et 120 sujets exposés aux attentats du 13/11/2015 suivis 5 ans). Nous nous focalisons principalement sur l'implication de la mémoire contextuelle spatiale dans le développement et la chronicisation des symptômes de reviviscence et du trouble de stress post-traumatique.

4. Les conséquences des troubles psychiatriques et de traitements médicamenteux (psychotropes) en termes de pathologies chroniques (dont la démence), d'incapacité et de mortalité sont évaluées au sein de l'étude des 3 Cités (9000 personnes âgées suivies plus de 14 ans). Les interactions entre facteurs socio-environnementaux et troubles psychiatriques y sont aussi étudiées ainsi qu'en soin primaire au sein de la cohorte britannique UPBEAT (803 patients à risque cardiovasculaire élevé, suivis 2 fois/an pendant 3 ans).

5. Un programme de prévention précoce de la maladie d'Alzheimer, PREVENT, basé sur des facteurs de risque potentiellement modifiables, comme la dépression, des facteurs vasculaires ou des marqueurs de stress, a été mis en place en collaboration avec l'Imperial College, à Londres et l'Université d'Edimbourg. Cinq cliniques de "prévention" ont été mises en place, permettant d'étudier des biomarqueurs précliniques chez 700 adultes à risque génétique élevé afin d'identifier des facteurs susceptibles de protéger d'une évolution neurodégénérative.

6. Un autre aspect de nos travaux porte sur l'évaluation de la prise en charge des troubles psychiatriques. En médecine générale, SESAME évalue les troubles mentaux en population adulte, afin d’améliorer leur détection et leur prise en charge par les médecins. En milieu hospitalier spécialisé, STEP évalue les modalités de prise en charge de la schizophrénie et leur influence sur l'évolution des symptômes et la rémission. Les aspects multidimensionnels de l'apathie et de l'insight dans la schizophrénie sont étudiés au sein de 2 autres études cliniques et une cohorte nationale (FACE-SZ, FondaMental) afin de développer des programmes de psychothérapie adaptés aux profils symptomatologiques des patients.

Biologiste Epidémiologiste Directeur de recherche Inserm

Biologiste Epidémiologiste Chargée de recherche Inserm

Epidémiologiste Neuropsychologue Directeur de recherche émérite Inserm, Professeur invité Imperial College

Psychiatre Praticien hospitalier

Psychiatre, Professeur des Universités / Praticien hospitalier, Responsable de l'équipe médicale du Service Universitaire de Psychiatrie Adulte, coordonnatrice du Département de Psychiatrie d'Adultes, Adjointe au Chef de Pôle H-U de Psychiatrie (Hôpital La Colombière)

Ophtalmologue, Professeur des Universités / Praticien hospitalier, Chef de clinique

Biochimiste Praticien hospitalier

Assistante de Recherche Clinique Ingénieur d'études UM

Psychiatre, Directrice d'IXICO

Psychiatre, Professeur au King's College de Londres

Doctorante hospitalière

Statisticienne épidémiologiste Ingénieur de recherche Inserm

Biologiste épidémiologiste Ingénieur d'études Inserm

Statisticienne épidémiologiste Ingénieur de recherche Inserm

Gestionnaire de données, Ingénieur d'études Inserm

Contact:

Epidémiologiste Postdoctorante

Publications: 

MOST REPRESENTATIVE PUBLICATIONS IN THE LAST 5 YEARS (IF: 5-year impact factor)

  • Ryan J, Carriere I, Carcaillon L, Dartigues JF, Auriacombe S, Rouaud O, Berr C, Ritchie K, Scarabin PY, Ancelin ML. Estrogen receptor polymorphisms and incident dementia: The prospective 3C study. Alzheimers Dement 2014;10:27-35 (IF: 12.06)
  • Ancelin ML, Farre A, Carriere I, Ritchie K, Chaudieu I, Ryan J. C-reactive protein gene variants: independent association with late-life depression and circulating protein levels. Transl Psychiatry 2015;5:e499 (IF: 5.47)
  • Januar V, Ancelin ML, Ritchie K, Saffery R, Ryan J. BDNF promoter methylation and genetic variation in late-life depression. Transl Psychiatry 2015;5:e619 (IF: 5.47)
  • Zhang X, Norton J, Carriere I, Ritchie K, Chaudieu I, Ancelin ML. Risk factors for late-onset generalized anxiety disorder: results from a 12-year prospective cohort (the ESPRIT study). Transl Psychiatry 2015;5:e536 (IF: 5.47)
  • Raffard S, Gutierrez LA, Yazbek H, Larue A, Boulenger JP, Lançon C, Benoit M, Faget C, Norton J, Capdevielle D. Working Memory Deficit as a Risk Factor for Severe Apathy in Schizophrenia: A 1-Year Longitudinal Study. Schizophr Bull 2016;42:642-51. (IF: 8.05)
  • Gandubert C, *Scali J, *Ancelin ML, Carriere I, Dupuy AM, Bagnolini G, Ritchie K, Sebanne M, Martrille L, Baccino E, Hermes A, Attal J, Chaudieu I. Biological and psychological predictors of posttraumatic stress disorder onset and chronicity. A one-year prospective study. Neurobiol Stress 2016;3:61-7 (IF: 5.73)
  • Ritchie K, Carriere I, Berr C, Amieva H, Dartigues JF, Ancelin ML, Ritchie CW. The clinical picture of Alzheimer's disease in the decade before diagnosis: clinical and biomarker trajectories. J Clin Psychiat 2016;77:e305-e11 (IF: 5.16)
  • Ryan J, Chaudieu I, Ancelin ML*, Saffery R* (*co-last authors). Biological underpinnings of trauma and post-traumatic stress disorder: focusing on genetics and epigenetics. Epigenomics 2016;8:1553-69 (IF: 4.49) [Review]
  • Ancelin ML, Ryan J. 5-HTTLPR x stress hypothesis: is the debate over? Molr Psychiatry 2017:1-2 (IF: 12.43).
  • Ritchie K, Carriere I, Su L, O'Brien JT, Lovestone S, Wells K, Ritchie CW. The midlife cognitive profiles of adults at high risk of late-onset Alzheimer's disease: The PREVENT study. Alzheimers Dement 2017;13:1089-97 (IF: 12.06)
  • Carriere I, Norton J, Farré A, Wyart M, Tzourio C, Noize P, Peres K, Fourrier-Reglat A, Ritchie K, Ancelin ML. Antidepressant use and cognitive decline in community-dwelling elderly people - The Three-City Cohort. BMC Med 2017;15:1-9 (IF: 9.41)
  • Ancelin ML, Scali J, Norton J, Ritchie K, Dupuy AM, Chaudieu I, Ryan J. The effect of an adverse psychological environment on salivary cortisol levels in the elderly differs by 5-HTTLPR genotype. Neurobiol Stress 2017;7:38-46 (IF: 5.73)
  • Ancelin ML, Scali J, Norton J, Ritchie K, Dupuy AM, Chaudieu I, Ryan J. Heterogeneity in HPA axis dysregulation and serotonergic vulnerability to depression. Psychoneuroendocrinology 2017;77:90-4 (IF: 5.52)
  • Lam D, Ancelin ML, Ritchie K, Saffery R, Ryan J. DNA methylation and genetic variation of the angiotensin converting enzyme (ACE) in depression. Psychoneuroendocrinology 2017;88:1-8 (IF: 5.52)
  • Zhang X, Norton J, Carriere I, Ritchie K, Chaudieu I, Ryan J, Ancelin ML. Preliminary evidence for a role of the adrenergic nervous system in generalized anxiety disorder. Sci Rep 2017;7:42676 (IF: 4.60)
  • Carriere I, Farré A, Proust-Lima C, Ryan J, Ancelin ML, Ritchie K. Chronic and remitting trajectories of depressive symptoms in the elderly. Characterisation and risk factors. Epidemiol Psychiatr Sci 2017;26:146-56 (IF: 4.56)
  • Norton J, Oude Engberink A, Gandubert C, Ritchie K, Mann A, David M, Capdevielle D. health service utilisation, detection rates by family practitioners, and management of patients with common mental disorders in French family practice. Can J Psychiatry 2017;62:521-30. (IF: 4.28)
  • Fransquet PD, Lacaze P, Saffery R, McNeil J, Woods R, Ryan J. Blood DNA methylation as a potential biomarker of dementia: A systematic review. Alzheimers Dement 2018;14:81-103 (IF: 12.06) [Review]
  • Ritchie K, Carriere I, Howett D, Su L, Hornberger M, O'Brien JT, Ritchie CW, Chan D. Allocentric and Egocentric Spatial Processing in Middle-Aged Adults at High Risk of Late-Onset Alzheimer's Disease: The PREVENT Dementia Study. J Alzheimers Dis 2018;65:885-96 (IF: 3.79)
  • Ancelin ML, Norton J, Canonico M, Scarabin PY, Ritchie K, Ryan J. Aromatase (CYP19A1) gene variants, sex steroid levels, and late-life depression. Depress Anxiety 2019 Nov 15. doi: 10.1002/da.22974. (IF: 5.78)
  • Ancelin ML, Carriere I, Artero S, Maller J, Meslin C, Ritchie K, Ryan J, Chaudieu I. Lifetime major depression and gray matter volume. J Psychiatry Neurosci 2019;44:45-53. (IF: 5.53)
  • Johnson J, Chaudieu I, Ritchie K, Scali J, Ancelin ML*, Ryan J* (co-last authors). The extent to which childhood adversity and recent stress influence all-cause mortality risk in older adults. Psychoneuroendocrinology 2019;111:104492. (IF: 5.52)
  • Norton J, Carriere I, Peres K, Gabelle A, Berr C, Ritchie K, Ancelin ML. Sex-specific depressive symptoms as markers of pre-Alzheimer dementia: findings from the Three-City cohort study. Transl Psychiatry 2019;9:291. (IF: 5.47)